Visitez notre boutique design à petit prix : www.mordusdedeco.zlio.com


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionPartenaire de mordusdeco : LecoincanapPaypal

Partagez | 
 

 les iles : Art et culture

Aller en bas 
AuteurMessage
jadou

avatar

Féminin Nombre de messages : 273
Age : 33
Localisation : paris
Emploi : jeune decoratrice
Loisirs : musée expos mon metier
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: les iles : Art et culture   Lun 24 Sep 2007 - 0:20

L'ARTISANAT

La dexterité manuelle des artisants est extrêment féconde et se verifie dans les multiples expositions des archipels organisées tout au long de l'année. L'art du tressage produit des merveilles dans les modèles de chapeaux, sacs, paniers et nattes. Les femmes des Australes sont passées maîtres dans cette discipline utilisant les fibres vegetales du pandanus, du cocotier ou du roseau "aeho"

Le goût de l'observation et l'amour de la nature se retrouvent dans les somptueux "tifaifai, couvre-lits aux motifs végétaux ou ethniques cousus à la main. L'engouement des femmes pour cet élèment de decoration typique des fare polynesiens témoignant d'une reelle créativité, à suscité l'organisation d'une exposition annuelle du tifaifai, un vrai festival des formes et des couleurs
L'expression artistique se réalise aussi dans le travail du bois, l'apanage des hommes. Pour cela on sculpte selon l'inspiration d'aprés des motifs ancestraux, graphiques et symboliques, dans des bois précieux, "tou" ou palissandre local, "miro" ou bois de rose. Les Marquisiens excellent dans ce domaine en produisant de superbes pièces, lances, casse-têtes et "umete", fruitier pouvant servir de grand plat. On recourt aussi aux pierres volcaniques, aux coraux et même aux os pour faconner mille objets decoratifs ou utilitaires comme le "penu", pilon

Enfin le renouveau de la nacre perière met en pleine lumière les nuances irisées des nacres polies. Leurs teintes changeantes et fascinantes en ont fait un élèment de décoration de choix pour magnifier les costumes de danses, ou pour en faire des bijoux chatoyans.


LA SCULPTURE






Les Polynésiens n'ayant pas de minerai, ont sculpté dès l'origine tout ce qu'ils trouvaient dans la nature, bois, nacre, pierre, os, corail.

Letiki est l'oeuvre la plus courante. De tailles diverses il s'agit d'une représentation humaine stylisée d'une divinité. Doté d'un pouvoir magique (mana) le tiki se retrouve à l'extérieur ou à l'intérieur des habitations. Le plus grand tiki de Polynésie qu'on trouve à Hiva Oa aux Marquises mesure 2m50. Ses cousins de Rapa Nui (ile de Paques), les fameux mohai peuvent mesurer 10m et peser 80 tonnes.

Les tiki sont sulptés dans du bois , miro (bois de rose), aito (bois de fer), tou (bois sombre veiné), acajou, mais aussi dans du keetu (pierre volcanique) ou du basalte, dans de l'os. Rame (hoe) , casse tête, lances, pilon, tortues, lézard sont aussi scultés


L'ARCHITECTURE

Traditionnelle et simple l'architecture etait vouée à l'ephemere
le Fare (maison familial) entierement construi à partir de vegetauxétait édifié sans fondationsà même le sol à Tahitiet sur un socle de pierres (paepae) aux Marquises
Le Tohua était une sorte de place publique pavée de pierre, un lieu de reunions communautaires
Les marae(meae aux marquises) étient des lieux de culte. il comportai une place pavée et une sorte d'hotel

LA DECORATION ET L'HABILLEMENT

Le tapa était confectionné autrefois dans tout le pacifique.L'écorce de certains arbres étaient martelée avec un battoir en bois de aito jusqu'à devenir etoffe qui était sechée puis peinte et decorée pour servir d'habillement. Le pareo (en coton beaucoup plus souple) a remplacé dans l'habillement le tapa qui n'est travaillé actuellement qu'en très peu d'endroit (principalement à Fatuiva aux Marquises) pour l'artisanat de décoration
Le tressage est un art traditionnel important. Les chapeaux, les toits des fare, les tapis de sol (peue), les paniers sont tressés avec des lamelles de feuilles de cocotier.
Le tifaifai, hérité des missionaires anglais, est un tissu décoratif constitué d'un patchwork cousu sur un tissu en coton, jouant sur les couleurs et servant à la confection de dessus de lit ou de coussins.
Le pareu (pareo) très utilisé actuellement comme vêtement et comme tissu de décoration, n'est pas un vêtement traditionel ancien. En coton très coloré, il a remplacé le tapa rigide. La plupart des pareo vendus actuelement ne sont pas originaires de Polynésie, mais sont des tissus d'imporation. Le pareo est porté par les femmes et par les hommes qui s'en drappent de différentes manière,. Le pareo sert très couramment aussi de nappe, de drap ou de rideau

LA FAUNE

Loin des continents, la Polynésie ne comporte que peu d'annimaux terrestres. Ce sont les hommes qui ont aporté la plupart des espèces annimales, volontairement cochons, chèvres, chevaux, bovins (certains ayant retrouvé leur caractère sauvage comme aux Marquises), ou involontairement rats, cafards, moustiques, nonos (qui sont arrivés dans les cales des bateaux). Il n'y a pas d'animaux sauvages dangereux en Polynésie. Les seuls reptiles sont les lézards et les margouillats, parfaitement inofensifs et utiles puisqu'ils mangent les moustiques.On compte plus d'une centaine d'espèces d'oiseaux de mer ou de terre. Les lacs et les rivières ne sont pas très poissonneux mais on y trouve des anguilles et des chevrettes (petite crevettes d'eau douce). Si la vie animale sur terre est réduite, la mer foisonne d'espèces les plus diverses. Au moins 700 espèces de poissons, mamifères marins (dauphins et baleines), tortues, mollusques, coquillages, crustacès (langoustes et crabes) peuplent l'océan.


LA FLORE

A propos de Tahiti, James MORRISON second maître de la Bounty écrivait "L'ile produit autant de nourriture sans que l'homme ait à s'en préoccuper. Aucun homme n'a jamais gagné sa vie à la sueur de son front". En fait malgré la fertilité de son sol volcanique, la Polynésie comporte moins de plantes endémiques qu'on ne pourrait le supposer. La plupart des espèces ont été apportées par les hommes. La végétation est particulièrement luxuriante. Les fleurs et arbres à fleurs sont légions. Le tiare (gardenia) devenu la fleur emblème de Tahiti, l'hibiscus, le frangipanier (tipanié), le ylang ylang, le jasmin (pitate), les orchidées abondent. Le cocotier autre symbole polynésien produit noix de coco (pour l'alimentation) et palmes (pour la construction des maisons traditionnelles), le pandanus (fara) sert au tressage et à l'artisanat, l'arbre à pain (uru en tahitien, maiore en marquisien) est une des bases de la nourriture des Mahoi, le taro (dont on mange les rhizomes et aussi les feuilles) se trouve fréquemment à table. Les nombreuses bananes (douces ou à cuire), les mangues, les goyaves, les corossols, les ananas, les caramboles, les pamplemousses (particulièrement doux), les oranges, citrons verts, melons, pastèques laissent entrevoir la diversité des fruits disponibles toute l'année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les iles : Art et culture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dendrobium nobile vos avis SVP sur la culture
» CRINODENDRON (hookerianum) [conseils de culture]
» Fiche de culture Astrophytum asterias
» Culture de cycas en pots
» La culture des Lithops

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Visitez notre boutique design à petit prix : www.mordusdedeco.zlio.com :: Décoration :: Décoration étnique-
Sauter vers: